1. Page d'accueil
  2. Comment cultiver la pomme de terre Pompadour au jardin ?

Comment cultiver la pomme de terre Pompadour au jardin ?

Que vous plantiez la Pompadour dans votre jardin ou sur votre balcon, mieux vaut se fier aux conseils de jardiniers plus expérimentés pour ne pas se retrouver avec de minuscules pommes de terre ! Alors suivez le mode d'emploi !

Plantation - A la floraison du lilas (de mi-mars à mi-mai en fonction des régions)

Au jardin :
Pour planter, il faut un sol bien ameubli, sans grosses mottes, bien ressuyé. Déposer soigneusement les plants, germes vers le haut, au fond d’un trou ou d’un sillon de 10 à 12 cm de profondeur, en les espaçant de 35 à 40 cm sur des lignes distantes de 60 à 65 cm. Recouvrir ensuite les plants de terre, en réalisant une petite butte.

Dès que les feuilles ont atteint 20 à 30 cm de haut, remonter la terre autour des pieds. Ce buttage favorise la formation des tubercules et évite leur éventuel verdissement, préjudiciable à la qualité de la récolte. La Pompadour apprécie l’eau. Pendant les périodes chaudes et sèches, arroser régulièrement entre les rangs, de préférence le soir ou le matin. Ne pas mouiller le feuillage pour éviter le développement des maladies. Il sera parfois souhaitable de traiter la culture contre les parasites, en particulier le mildiou.

En sacs :
Déposez dans le sac de culture une couche d'environ 20 cm d'un terreau horticole (plutôt acide, léger et humide) ou idéalement d'un mélange de terre du jardin et de terreau. Vous pouvez également y adjoindre un peu de marc de café ou de compost pour nourrir la terre et protéger votre plantation.

Enfouissez-y trois plants bien espacés au fond d’un trou de 10 à 12 cm de profondeur, en dirigeant les germes vers le haut et recouvrez-les de terre. Arrosez légèrement et placez le bac de façon à ce qu'il reçoive beaucoup de lumière. Les pommes de terre aiment la chaleur (mais sans excès). Vous pouvez planter le reste de vos plants selon la même méthode dans des sacs de terreau vides (comptez environ 6 plants pour un sac de 50 litres) dans lesquels vous aurez pris soin de faire de petits trous pour l'aération, ou dans des pots en terre ou encore des tours à pommes de terre.

Attendez quelques jours que les germes sortent de terre et recouvrez-les à nouveau d'une couche de terreau. Procédez ainsi tout au long de la pousse. Lorsque la végétation commence à se former, continuez à butter autour de la tige, sans toutefois recouvrir les feuilles, jusqu'à atteindre la hauteur du contenant. (Si une partie de votre plantation est dans des sacs, déroulez les bords du sac au fur et à mesure que les plants montent.)

Laissez ensuite le feuillage se développer et fleurir en dehors de la tour. Les tubercules se formeront tout au long de la racine durant cette période. Pendant les périodes chaudes et sèches, arroser régulièrement votre bac afin de maintenir l'humidité de la terre, en faisant toutefois attention à ne pas l'inonder. Evitez de mouiller le feuillage pour ne pas favoriser le développement des maladies.

Récolte – Au moins 100 jours après la plantation

Au jardin :
Récolter les pommes de terre par temps sec et si possible, pas très chaud, à l’aide d’une fourche-bêche. Soulever soigneusement chaque pied, détacher les tubercules de la plante et les laisser sécher quelques heures sur le sol.

En sacs :
Récoltez les pommes de terre en vidant délicatement le sac, par temps sec et si possible, pas très chaud. Pour les déguster en primeur, vous pouvez les récolter dès la floraison des plants et les manger le jour-même (elles ne se conservent pas, la peau étant encore trop fine). Pour les conserver, vous pouvez les récolter lorsque les feuilles sont fanées (jaunies et desséchées).

Pour les déguster en primeur, vous pouvez les récolter dès la floraison des plants et les manger le jour-même (elles ne se conservent pas, la peau étant encore trop fine). Pour les conserver, vous pouvez les récolter lorsque les feuilles sont fanées (jaunies et desséchées).

Conservation – 5 à 7 mois

Stocker les Pompadour dans le noir, au frais et au sec. Peu sensibles à la germination, elles se conserveront longtemps. A savoir : plus elles sont récoltées tardivement, mieux elles se conservent.